A Fleur de PAU - Portail Nature


Recherche sur le site :   Traduire Translate Traducir Traduzir ‹bersetzen ...
 

Araignées de France
Retour au Menu des Araignées
Pholque phalangide
Cobweb Spider
Classification : Arachnida > Araneae > Pholcidae > Pholcus phalangioides
Lieu : Provence (13) - Août 2001 et Semnoz (74) - Juillet 2006

Photos du webmestre

Cliquez sur 1 miniature pour l'agrandir

Index.php Index.php

Description, écologie, répartition ...

Reférence : Wikipedia

  • C'est une araignée typique des maisons.
    Cette espèce est caractérisée par ses pattes très longues qui lui donnent l'air d'un faucheux (Opiliones ou d'une tipule.
    Le Pholque phalangide réside dans les caves, dans les coins des pièces, en haut des fenêtres où il tisse une toile irrégulière.
    Il s'y tient accroché à l'envers, l'abdomen pointant vers le haut.
  • A l'origine une espèce limitée aux parties les plus chaudes de l'ouest paléarctique, grâce à l'aide de l'homme, elle se produit maintenant dans une grande partie du monde.
    Elle est incapable de survivre par temps froid et, par conséquent, elle est limitée aux maisons (chauffées) dans certaines parties de son aire de répartition.
  • Dérangé, l’animal peut fuir mais la plupart du temps il fait vibrer sa toile.
    Celle-ci tremble tellement qu’il en disparaît presque de la vue.
  • Comme toutes les araignées, cette espèce est prédatrice et se nourrit de petits insectes volants se prenant à sa toile.
    Mais elle est également capable de se nourrir d'autres araignées, dont la très redoutée veuve noire par exemple.
    Si son venin n'est pas le plus mortel, ce sont ses longues pattes qui lui accordent un avantage décisif sur cette dernière et sur d'autres araignée encore.
  • Le mâle va approcher la femelle avec prudence car elle pourrait le prendre pour une proie potentielle et le consommer.
    Il va donc faire vibrer la toile de la femelle suivant un rythme particulier afin de se faire reconnaître par elle.
    La femelle, une fois fécondée, va pondre ses œufs dans une construction de soie, le cocon.
    Elle va le transporter avec elle constamment jusqu'à l'éclosion de ses petits.
    Ceux-ci, qui ne sont capables de subvenir à leurs besoins qu'au bout de quelques jours, vont rester sur la toile de la femelle.
  • Cette espèce ne présente aucun danger pour l'humain.

Haut de Page

Visiteurs des dernières 24h : en ligne - sortis du site