A Fleur de PAU - Portail Nature


Recherche sur le site :   Traduire Translate Traducir Traduzir ‹bersetzen ...
 

Papillons
Liste des Papillons - Classification avec miniatures - Oeufs, Chrysalides et Chenilles des Papillons d'Europe - Papillons exotiques
Chenille processionnaire du Pin
Classification : Lepidoptera > Ditrysia > Noctuoidea > Notodontidae > Thaumetopoeinae > Thaumetopoea pityocampa
Lieu : Serres-Castet (64) - Mars 2002 et Avril 2004

Photos du cycle et de la chrysalidee tirées de
"Caractérisation morphométrique de la chenille processionnaire (Thaumetopoea pityocampa) et de son hôte au niveau de la wilaya de Tlemcen"
(à voir dans une autre fenêtre)

Photos du webmestre

Cliquez sur 1 miniature pour l'agrandir

Thaumetopoea pityocampa Thaumetopoea pityocampa Thaumetopoea pityocampa
(vous pouvez réduire, à votre convenance, la taille des photos du webmestre dans le ZOO VIRTUEL sur cette page)

Autres photos
Si ce n'est pas précisé en début de page,
les autres photos proviennent de Moths and Butterflies of Europe ou Funet

Cliquez sur 1 miniature pour l'agrandir

Thaumetopoea pityocampa Thaumetopoea pityocampa Thaumetopoea pityocampa   Thaumetopoea pityocampa   Thaumetopoea pityocampa

Description, écologie, répartition ...

  • Référence : Wikipedia
  • L'insecte adulte est un papillon de 35 à 40 mm d'envergure, aux antennes pectinées.
    Les ailes antérieures sont grises, avec deux bandes foncées parallèles chez le mâle, les postérieures blanches marquées d'une tache sombre à l'extrémité postérieure.
  • La larve est une chenille de quelques millimètres (stade L1) à 40 mm de long (stade 4 ou 5), brune noirâtre avec des taches rougeâtres sur le dessus et les flancs.
    Sa face ventrale est jaune.
    Le corps est fortement velu et couvert de soies urticantes et allergisantes.
    Les chenilles marchent en procession et construisent des cocons de soies dans certains arbres résineux.
  • Les papillons, qui éclosent durant l'été, entre juin et septembre selon le climat, pondent leurs œufs déposés en rangées parallèles par paquets de 150 à 220 sur les rameaux ou les aiguilles de diverses espèces de pin mais aussi sur les sapins et cèdres en second choix.
    L'éclosion a lieu cinq à six semaines après la ponte.
    Le nid entretient un microclimat favorable aux individus de cette espèce.
    L'éclosion donne naissance à des larves (chenilles) qui muent cinq fois ce qui leur permettra de grandir de quelques millimètres à 4 centimètres.
    es étapes ont lieu dans des nids lâches en été, puis, à partir de la quatrième mue, dans des nids d'hiver tissés de plus en plus denses.
    Le nid d'hiver est construit dès les premiers froids de novembre pour protéger les chenilles qui en sortent pour se nourrir quand il fait plus chaud.
    Il se situe dans les endroits bien exposés des arbres comme à la cime ou à l'extrémité des branches.
    La vitesse de croissance des larves dépend de la température (et donc de l'altitude et de la latitude).
    Dès leur éclosion, les chenilles commencent à dévorer les aiguilles de pin et se mettent à tisser des nids de soie dans lesquels elles restent cachées pour s'alimenter.
    Lorsqu'elles changent de nid, elles se déplacent en « procession ».
    La cohésion de la file en déplacement est assurée par le contact direct entre les chenilles.
    Au printemps (mars-avril), toutes les chenilles d'un même cocon quittent leur nid, toujours en procession, pour s'enfouir dans le sol.
    Chacune des chenilles va tisser un cocon avant de se transformer en chrysalide.
    Au bout de plusieurs mois, les chenilles se métamorphosent en papillons adultes qui sortent de terre et s'envolent.
    Le cycle recommence par l'accouplement de la femelle et du mâle.
    Ce dernier meurt un ou deux jours après, alors que la femelle s'envole vers la branche d'un arbre résineux pour pondre jusqu'à 220 œufs avant de mourir à son tour.
    Les petites chenilles émergent 30 à 45 jours après la ponte.
  • Les chenilles se nourrissent des aiguilles des pins qui conduit à un affaiblissement important des arbres pouvant ouvrir la voie à d'autres ravageurs et parasites.
    Les espèces attaquées sont[réf. nécessaire] le pin parasol, le pin d'Alep, le pin maritime, le pin noir d'Autriche, le pin blanc, le pin laricio et le pin sylvestre.
    Le cèdre de l'Himalaya est également parasité.
  • La chenille n'est que peu dangereuse pour l'arbre qui ne va généralement que diminuer ses cernes de croissances, par contre elle est source de problèmes pour l'homme et probablement divers animaux.
    En effet ces chenilles, comme celles de quelques autres espèces de lépidoptères, possèdent (chez cette espèce uniquement au troisième stade larvaire, un mois et demi après l'éclosion) sur la face dorsale un « appareil urticant » composé de « micropoils » qui sont projetés en l’air lorsque la chenille se sent menacée.
    Cet appareil est formé de petites poches parfois dénommées « miroirs » qui contiennent un très grand nombre de minuscules dards (micropoils) empoisonnés ; leur caractère fortement urticant est dû au fait que le poil en se cassant dans l'organisme y libère une toxine (thaumétopoéine) qui peut provoquer d'importantes réactions allergiques (mains, cou, visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires).
    Les atteintes à l'œil peuvent avoir d'importantes conséquences si les poils ne sont pas rapidement enlevés.
    Il est dangereux de manipuler un nid même vide.
    Le danger est aussi important pour les animaux de compagnie : un chien atteint à la langue (qu'il peut avoir utilisée pour lécher les démangeaisons sur son corps) s'il n'est pas soigné rapidement par des fortes doses de cortisone, risque alors la nécrose de la langue.
    Il ne pourra donc plus se nourrir.
    Il est important de rincer la langue et la bouche du chien avec de l'eau propre, sans frotter, ce qui briserait les poils urticants de la chenille et qui libérerait ainsi plus de toxines, aggravant l'état de l'animal.
  • Thaumetopoea pityocampa est présent dans une grande partie de la France métropolitaine, où il ne manque que dans le Nord-Est du pays et dans une partie du Massif central.
Chez nos voisins, il s'agit de :

Butterfly : Pine Procession Moth

Moth :

Back to the list

Schmetterling : Prozessionsspinner

Raupe : Wanderraupe

Zur Liste

Mariposa : Procesionaria de la Encina

Oruga :

Retorno a la lista

Haut de Page

Visiteurs des dernières 24h : en ligne - sortis du site