A Fleur de PAU - Portail Nature


Recherche sur le site :   Traduire Translate Traducir Traduzir ‹bersetzen ...
 

Papillons
Liste des Papillons - Classification avec miniatures - Oeufs, Chrysalides et Chenilles des Papillons d'Europe - Papillons exotiques
Apollon
Classification : Lepidoptera > Ditrysia > Papilionoidea > Papilionidae > Parnassiinae > Parnassius apollo
Lieu : Ilhéou (65) - Juillet 2003

Photos du webmestre

Cliquez sur 1 miniature pour l'agrandir

Parnassius apollo Parnassius apollo
(vous pouvez réduire, à votre convenance, la taille des photos du webmestre dans le ZOO VIRTUEL sur cette page)

Autres photos
Si ce n'est pas précisé en début de page,
les autres photos proviennent de Moths and Butterflies of Europe ou Funet

Cliquez sur 1 miniature pour l'agrandir

Parnassius apollo Parnassius apollo Parnassius apollo

Fiches d'espèce
Atlas des Rhopalocères et Zygènes d'Aquitaine et Guide des papillons des jardins, des prairies et des champs

Cliquez sur 1 miniature pour voir la fiche en taille réelle dans une autre fenêtre

Fiche d'espèce : Fiche d'espèce :

Infos sur le type de fiche Atlas (s'ouvre dans une autre fenêtre)

Infos sur le type de fiche Guide (s'ouvre dans une autre fenêtre)

Description, écologie, répartition ...

  • Référence : Wikipedia
  • L'Apollon est un grand papillon d'une envergure de 35 à 40 mm au corps velu, chez le mâle, comme tous les papillons du genre Parnassius.
    Les ailes présentent des dessins et ocelles noirs et rouges sur un fond blanc à crème présentant une suffusion grise variable (souvent plus marquée chez la femelle) et l'extrémité de l'aile antérieure, dépourvue d’écailles, paraît translucide.
    Les ailes antérieures présentent plusieurs taches noires, les ailes postérieures présentent deux ocelles rouges ou orange cernés de noir et pupillés de blanc.
    Sur le verso, toujours uniquement sur les ailes postérieures, les ocelles peuvent être jusqu'à neuf, aussi colorés de rouge que sur le recto.
  • L'espèce hiverne sous forme d’œufs qui éclosent au début du printemps (mars).
    Les chenilles se nourrissent à découvert sur les feuilles.
    À la fin du dernier stade larvaire, vers mai-juin, elles tissent un cocon lâche légèrement enterré ou placé sous les herbes sèches, formant une chrysalide.
    La nymphose (transformation en papillon adulte) dure de dix jours à plusieurs semaines.
    Il y a une génération par an.
    L’éclosion des mâles précède généralement celle des femelles.
  • La période de vol varie en fonction des régions et de l’altitude.
    Elle s’étend de juin, parfois mai, à août, parfois septembre dans les localités les plus hautes.
  • Les plantes-hôtes sont essentiellement des plantes succulentes de la famille des Crassulaceae, à savoir Orpin (Sedum sp.), Sempervivum sp. et Saxifraga sp. dites « plantes grasses ».
  • Lorsqu'il est dérangé par temps froid, l'Apollon d’un coup découvre les quatre ocelles rouges de ses ailes postérieures, en émettant un son crissant tout en en frottant vivement ses pattes contre la base de ses ailes.
    Il dort seul, ou bien en groupe.
    Les mâles, qui apparaissent avant les femelles, se déplacent autour des larves, afin de localiser une jeune femelle pour la féconder.
    Les papillons adultes ne volent que par temps nettement ensoleillé.
    Ils préfèrent le nectar des fleurs violacées dans les champs (centaurées et chardons divers, scabieuses…), mais peuvent également se nourrir d’autres fleurs des pelouses.
  • L'Apollon est présent en Europe, au Moyen-Orient et dans tout le nord de l'Asie, en Sibérie, Yakoutie et Mongolie.
    L'Apollon peuple, entre 400 m et 2 500 m, la plupart des massifs montagneux d'Europe, de l'Espagne au sud de la Fennoscandie jusqu'aux Balkans et en Grèce, dont le nord-ouest du Péloponnèse.
    En France, on le rencontre principalement entre 1 000 et 2 000 m, jusqu'à 2 300 m dans les Alpes du Sud, mais des populations dites "abyssales" vivent vers 400–600 m. dans le Vaucluse.
    Il a disparu de nombreuses régions, cependant sa présence est confirmée dans les Pyrénées, le Massif central et les Alpes, du département du Doubs à celui du Var.
    L’Apollon est inféodé aux climats de montagne ou continentaux d'Europe continentale et d'Asie centrale.
    Cette espèce a besoin de conditions climatiques précises (froid l'hiver, ensoleillé l'été).
    Elle exige aussi des espaces grandement ouverts (dont le recouvrement arbustif est inférieur à 5 %) et dont la surface de pelouse est important (50 % au moins).
    La présence des plantes grasses nourricières des chenilles demeure un élément déterminant.
Chez nos voisins, il s'agit de :

Butterfly : Apollo

Moth :

Back to the list

Schmetterling : Apollo

Raupe :

Zur Liste

Mariposa : Apollo

Oruga :

Retorno a la lista

Haut de Page

Visiteurs des dernières 24h : en ligne - sortis du site