Arum d'Italie ou Gouet d'Italie
ou Pied-de-veau
Arum italicum

Famille des Aracées
Photos
du
webmestre
et
croquis
botaniques

Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum Arum d'Italie ou Gouet d'Italie - Arum italicum
Photos : 64 - Balaing - 04/2001, 40 - Landes 06/2001, 40 - Gioule 06/2002 et 64 - Serres-Castet - 03/2003
Croquis : Atlas des plantes de France (1891) et Jardins de France

Floraison
J F M A M J J A S O N D

Observations
sur
le terrain

Document
Tela Botanica

Ecologie Flore des prairies, pâturages, alpages Flore des forêts, buissons, haies Altitude : 0 à 1700 m
Dans les Pyrénées : Prairies, haies, sous-bois sur l'ensemble de la chaîne.
Description Référence : La Grande Flore Illustrée des Pyrénées
Plante vivace de taille médiocre (50cm au plus) à rhizome très court renflé en tubercule.
Les feuilles se développent dès l'automne ; le limbe en fer de hallebarde, orné de taches claires et d'un réseau de veines d'un blanc jaunâtre, est supporté par un long pétiole engainant à la base.
L'inflorescence est composée par une grande spathe blanchâtre, lancéolée, qui entoure un axe charnu (spadice). Ce dernier porte à partir du bas les ovaires, les étamines entre 2 couronnes de filaments stériles, et se termine en massue aussi longue que son pédoncule.
Le fruit composé de baies vertes devenant d'un rouge éclatant prend l'aspect d'une grappe compacte dressée.
Divers Phytothérapie
Attention à la grande toxicité de la plante fraîche (surtout les feuilles et les fruits) qui serait due à une substance chimique proche de la conicine qu'elle contient.
En homéopathie l'essence de la racine (récoltée avant la pousse des feuilles) serait utilisée dans les laryngites.
Elle contient également une saponine.
La racine a cependant été utilisée couramment et l'emploi de feuilles fraîches en usage externe est également cité.
La racine serait expectorante, purgative et a été employée dans les cas d'affections chroniques des voies respiratoires.
Les feuilles fraîches et la racine par voie externe seraient détersives.
Cazin les utilisait comme maturatif des abcès froids ou pour la détersion des ulcères.
Cuisine
Tubercule toxique à l'état frais, comestible après épluchage et ébullition en plusieurs eaux.
On en aurait tiré une fécule pour faire du pain sous la révolution.
A servi à l'alimentation des porcs.
Autres usages
L'arum était considéré comme une plante magique, chassant les mauvais esprits.
Autrefois, les femmes faisaient préparer de l'eau distillée de racines d'arum, qui avait pour vertu de les embellir et de faire disparaître les rides du visage.
Remarques
Monocotylédone à nervures non parallèles. Grande fausse fleur blanche appelée spathe. Capture les insectes pour assurer la fécondation : Les fleurs femelles sont les premières à être mures, et restent fécondables un certain temps. En même temps, l'énergie de combustion due à la respiration est (exceptionnellement chez l'arum) non stockée mais éliminée sous forme de chaleur par la massue du spadice (jusqu'à 25 à 40°C). Ce dégagement de chaleur entraîne la formation de substances, d'odeur cadavérique, à base d'ammoniaque et d'amines qui attirent les mouches. Celles-ci cherchent à se poser sur la massue rendue glissante par la sécrétion de gouttelettes huileuses. Les insectes tombent alors au fond de la spathe où les couronnes de poils les retiennent prisonniers. Ceux qui avaient 'récolté' du pollen sur d'autres Arum le déposent sur les stigmates. Pendant la nuit, les fleurs mâles mûrissent à leur tour ; les poils qui les surmontent se flétrissent et se dessèchent, libérant les insectes qui au passage se chargent de nouveau pollen.
Le gouet est associé, dans le langage des fleurs, au mot « ardeur » : cela serait dû au fait que, lors de la fécondation, le spadice jaunâtre de l'arum acquiert un degré de chaleur très marqué et qui dure plusieurs heures.
Cette fiche vous est offerte par A Fleur de PAU, votre portail Nature du Sud-Ouest (et d'ailleurs !), à retrouver sur
http://www.afleurdepau.com/Flore/araceae/arum-italicum pour des images en taille réelle.