Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana)

CSS Quick Menu Css3Menu.com

Vous aimez cette page ?
Alors cliquez ici
Partagez, imprimez
mettez en favori...
RETOUR
aux Astéracées
au Menu des Plantes

Arnica ou Arnica des montagnes

ou Arnica de montagne ou Arnique ou Bétoine des montagnes ou Doronic des Vosges ou Herbe aux prêcheurs ou Herbe à tous les maux ou Panacée des chutes ou Quinquina des pauvres ou Souci des Alpes ou Tabac des Savoyards ou Tabac des Vosges
Arnica montana
(63 - Capucin et Vallée de Chaudefour - 06/2015, 65 - Madamet - 07/2003)
Floraison Altitude Milieu
J F M A M J J A S O N D
2800 m

800
Constituez-vous un recueil de plantes avec des fiches au format A5 avec les principales informations.
Paramétrage imprimante : format paysage, toutes marges à 0 sauf 15mm à gauche pour reliure, supprimer en-têtes et pied de page, qualité photo, papier photo de préférence.
Pour ceux qui souhaiteraient une page TITRE avec légende des mileux, voir ICI
Imprimez une fiche réduite
Imprimer 1 fiche réduite
Référence : La Grande Flore Illustrée des Pyrénées
Description : Plante vivace de taille médiocre (60cm au plus), à tige dressée simple ou peu rameuse, velue-glanduleuse. Les feuilles sans pétiole, entières ou très faiblement dentées, ovales ou ovales-lancéolées, sont rapprochées en rosette à la base, peu nombreuses et opposées sur la tige (2 ou 3 paires). Beaux capitules jaune d'or, solitaires au sommet de la tige ou à l'extrémité de rameaux opposés. Les fleurs en tube et les fleurs périphériques à larges ligules étalées rayonnantes, sont entourées par un involucre composé de bractées lancéolées aiguës, presque égales. Le fruit est surmonté d'une aigrette de soies disposées sur un seul rang.
Dans les Pyrénées : Espèce caractéristique des nardaies et des pelouses alpines sur silice, landes basses et forêt claire de pins à crochets sur sol acide.
Phytothérapie

Cliquez sur les miniatures puis n'importe où pour revenir ici
Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana) Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana) Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana) Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana) Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana)

Croquis botanique Fréquence et Répartition
Atlas des plantes de France
Arnica ou Arnica des montagnes (Arnica montana)
Document Tela Botanica

Equivalents régionaux ou étrangers
Arnika   Golden-fleece
Mountain Arnica
Mountain-tobacco
Arnika
Berg-Wohlverleih
Nießblum
Arnica Àrnica
Árnica
Tabaco de montaña
  Valkruid
Wolverlei

Phytothérapie ( http://www.hippocratus.com )
Risques
Usage interne :
- Par voie orale peut provoquer des vomissements, des algies abdominales,des troubles cérébraux et des céphalées, des troubles respiratoires, des expectorations sanglantes, des dysfonctionnements cardiaques (palpitations) et troubles vasomoteurs
Usage externe :
- Les formes galéniques d'arnica sont allergisantes, et chez les sujets sensibles on observe des réactions croisées avec les Asteraceae et autres espèces à lactones
- Eviter l'application des préparations d'arnica sur les plaies, et prés des yeux et de la bouche
- l'application sur la peau lésée peut provoquer des dermatites oedémateuses
- Un usage prolongé peut provoquer une inflamation, des démangeaisons, un eczéma , et des vésicules ou des nécroses pour les formes les plus concentrées
- La teinture officinale non diluée peut provoquer une vésication sur les peaux sensibles
Parties utilisées
Diagnose rapide de la drogue : Capitule entiers mêlés de fleurons détachés (jaune orangé), qui sont souvent enchevêtrés par les soies du calice - Odeur aromatique - Saveur âcre, un peu amère
Récolte : début de la floraison (Juin, Juillet); la dessication doit être très rapide
Constituants
- Lactones sesquiterpéniques (amertume) : hélénaline et 11 alpha,13-dihydrohélénaline estérifiés par des acides gras à chaînes courtes.
- Flavonoïdes : hétérosides de l'hispiduline, de la patulétine, du bétulétol, de la spinacétine, de la quercétagétine
- Coumarines : ombelliférone, scopolétol
- Caroténoïdes (coloration de la drogue)
- Huile Essentielle : 0,1 % de consistance pâteuse due à une teneur importante en acide gras : dérivés du thymol, mono et sesquiterpènes (alpha phelladrène, myrcène, humulène, delta cadinène, oxyde de caryophyllène)
Propriétés : Anti-inflammatoire - Analgésique - Anti-ecchymotique - Activité inhibitrice sur l'agrégation plaquettaire - Anti-microbien - Antifongique - Cytotoxique - Stimulant cérébral chez traumatisés
Applications
Usage interne à employer avec précaution car peut provoquer des tremblements, étourdissements, secousses nerveuses, spasmes, et même accidents mortels à la suite de phénomènes cardiotoxiques : Infusion - teinture
Usage externe :
- Teinture officinale diluée au 1/2 en compresse sur contusions, hématomes, ecchymoses, entorses, foulures (éviter l'application sur les plaies, et au voisinage des yeux et de la bouche)
- Traditionnellement utilisé contre les coups de soleil, les brûlures superficielles, les érythèmes fessiers
Homéopathie : résorption des épanchements sanguins et prévention des hémorragies
Anecdotes
Jadis les feuilles d'arnica étaient fumées par les montagnards pour lutter contre les toux quinteuses, les bronchites; et les capitules étaient utilisés comme sédatif du système nerveux central ou comme cholagogue.
Visiteurs des dernières 24h : en ligne - sortis du site