Callune
ou Béruée ou Brande ou Bruyère commune ou Bucane ou Fausse Bruyère ou Grosse Brande
Calluna vulgaris

Famille des Ericacées
Photos
du
webmestre
et
croquis
botanique

Callune - Calluna vulgaris Callune - Calluna vulgaris Callune - Calluna vulgaris
Photos : 64 - La Pierre Saint-Martin - 08/2017
Croquis : Thomé O.W., Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz (1885)

Floraison
J F M A M J J A S O N D

Observations
sur
le terrain

Document
Tela Botanica

Ecologie Flore des champs, jardins, chemins, remblais, décombres, landes, garrigues Flore des forêts, buissons, haies Altitude : 0 à 3000 m
Dans les Pyrénées : Place importante dans de nombreux groupements végétaux sur sol siliceux, tourbeux ou argileux. Typique des landes à Bruyères et Ajoncs, elle est bien représentée dans les sous-bois des fôrêts claires de pins à crochets ou de feuillus, dans les landes à Airelles et Genévrier nain, dans les maquis, les pelouses (nardaies notamment) ...
Description Référence : La Grande Flore Illustrée des Pyrénées
La plus banale et la plus connue des bruyères est un sous-arbrisseau touffu dont la taille peut dépasser 1 m.
Les rameaux minces et rapprochés sont munis de feuilles courtes et étroites, prolongées par 2 pointes à la base et disposées sur 4 rangs.
Fleurs roses en grappes longues, fournies et assez étroites. Accompagnées de bractées vertes, le calice largement ouvert, à 4 lobes ovales teintés de rose, entoure une corolle à 4 dents, 2 fois plus courte que lui, les 8 étamines et le pistil à style allongé.
Le fruit est une capsule globuleuse velue à 4 valves.
Divers Phytothérapie ( http://www.hippocratus.com )
Parties utilisées
- Sommités fleuries récolte de Juillet à Octobre, suivant la floraison
Constituants
- Triterpènes pentacycliques = acide ursolique
- Hétéroside phénolique
- Arbutoside (Leucocyanidol)
- Acides phénols : ac. parahydroxybenzoïque - ac. protocatéchique - ac. gentisique - ac. vanillique - ac. syringique - ac. paracoumarique - ac. chlorogénique
- Flavonoïdes dérivés du quercétol kaempférol
- Antocyanosides dérivés de la cyanidine, delphinidine
- Flavanédiol: dont la condensation par liaison éther-oxyde donne entre autres le «tanin de callune»
- Coumarines : aesculétol
- Scopolétol
Propriétés
- Astringent - Antidiarrhéique - Antiseptique intestinal - Diurétique (acides phénols) - Antiseptique urinaire (arbutoside)
Applications
- Diurétique et antiseptique urinaire
Infusé : 50 g/L infusion de 10 mn 1 litre/jour par voie orale
Fleurs de Bach, Callune
Exclusivement préoccupé de soi - besoin d'écoute
Pour ceux qui recherchent toujours la compagnie de quelqu'un, qui ont besoin de parler de leurs affaires avec les autres, peu importe qui. Ils sont très malheureux lorsqu'ils se retrouvent seuls, ne serait-ce qu'un moment.
Cuisine
C'est une plante mellifère, et les amateurs apprécient son miel.
Durant la Première Guerre mondiale, elle fut utilisée comme succédané du thé et du houblon.
Autres usages
Sert à faire des palissades anti-voyeurs ou coupe-vent et des balais.
Cette fiche vous est offerte par A Fleur de PAU, votre portail Nature du Sud-Ouest (et d'ailleurs !), à retrouver sur
http://www.afleurdepau.com/Flore/ericaceae/calluna-vulgaris pour des images en taille réelle.