Millepertuis commun ou Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)

CSS Quick Menu Css3Menu.com

Vous aimez cette page ?
Alors cliquez ici
Partagez, imprimez
mettez en favori...
RETOUR
aux Hypericacées
au Menu des Plantes

Millepertuis commun ou Millepertuis perforé

ou Herbe à mille trous ou Herbe de la Saint-Jean ou Herbe percée
Hypericum perforatum
(63 - Puy de Dôme - 06/2015)
Floraison Altitude Milieu
J F M A M J J A S O N D
1400 m

0
Constituez-vous un recueil de plantes avec des fiches au format A5 avec les principales informations.
Paramétrage imprimante : format paysage, toutes marges à 0 sauf 15mm à gauche pour reliure,
supprimer en-têtes et pied de page, qualité photo, papier photo de préférence.
Pour ceux qui souhaiteraient une page TITRE avec légende des mileux, voir ICI
Imprimez une fiche réduite
Imprimer 1 fiche réduite
Référence : Flore descriptive et illustrée de la France de la Corse et des contrées limitrophes (H.Coste)
Description : Plante glabre, à souche ligneuse
- tiges de 20-80 cm, fermes, dressées, munies de 2 lignes saillantes
- feuilles sessiles, ovales, oblongues ou linéaires, obtuses, non en coeur, plus pâles en dessous, toutes ponctuées-transparentes, bordées de points noirs
- fleurs d'un jaune vif, assez grandes, en large panicule
- sépales lancéolés-aigus, ponctués de noir, non ciliés
- pétales 2 fois plus longs que le calice, ponctués de noir
- étamines plus courtes que les pétales
- capsule ovale, 2 fois plus longue, que le calice, munie de 2-3 bandelettes et de vésicules irrégulièrement disposées. Plante polymorphe.
Écologie : Lieux secs incultes
Dans les Pyrénées : prairies humides, mégaphorbiaies, clairières, peuplements de hautes herbes qui longent les cours d'eau sur l'ensemble de la chaîne.
Phytothérapie

Cliquez sur les miniatures puis n'importe où pour revenir ici
Millepertuis commun ou Millepertuis perforé (Hypericum perforatum) Millepertuis commun ou Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)

Croquis botanique Fréquence et Répartition
Deutschlands Flora in Abbildungen
Millepertuis commun	ou	Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)
Document Tela Botanica

Equivalents régionaux ou étrangers
Santio-bellara
Milazulos
Ausiki-belar
Arnaudét
Flou de Sen Joan
Trescaryràn
Periclàdo
Pericoû
Common Saint-John's-wort
Perforate Saint-John's-wort
Saint John's Wort
Echtes Johanniskraut
Gemeines Johanniskraut
Hartheu
Johannesblut
Tüpfel Johanniskraut
Tüpfel-Hartheu
Tüpfel-Johanniskraut
Cacciadiavoli
Erba di San Giovanni comune cat ita
Fugademoni
Iperico perforato
Millefinestre
Perforata
Rosa di Saron
Corazoncillo
Foradada
Herba de Sant Joan
Herba foradada
Hierba de la sangre
Hierba de las heridas
Hierba de San Juan
Hipèric foradat
Hipérico
Hipericón
Pericó
Periquet
Trescalar
Tresflorina vera
Erva-de-São-João
Hipérico
Hipericão
Sint-Janskruid

Phytothérapie (d'après http://www.doctissimo.fr/)
UTILISATION INTERNE
Propriétés astringentes, antiseptiques, analgésiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, sédatives, anxiolytiques, antidépressives, antioxydantes, antivirales.
UTILISATION EXTERNE
Cicatrisant, antiseptique, analgésique, anti-inflammatoire.
INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES
Traitement des dépressions légères, des troubles psychosomatiques, des états dépressifs légers ou saisonniers, de l'anxiété, de l'agitation nerveuse. Il améliore la qualité du sommeil et permet de lutter contre les insomnies. Le millepertuis perforé contribue à réduire le stress. Peut être utilisé pour soulager des troubles obsessionnels compulsifs. Atténue les douleurs musculaires telles que les crampes, les névralgies. Traitement des contusions, cicatrisation des plaies et des brûlures du premier degré.
AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES
Réduction des symptômes liés à la ménopause et au syndrome prémenstruel tels que les bouffées de chaleur, les palpitations. Soulage les maux de dents.
Histoire de l'utilisation du millepertuis en phytothérapie
Autrefois, le millepertuis officinal était connu comme un chasse-diable qui faisait fuir les mauvais esprits, une plante utilisée en magie blanche. Il y a près de 2 500 ans, le millepertuis était déjà recommandé pour traiter la mélancolie, mais aussi pour soigner les plaies, les infections ou les brûlures.
Haut de Page

Visiteurs des dernières 24h : en ligne - sortis du site