Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune
ou Flambe d'eau ou Gla´eul des marais ou Grande Laîche ou Pavée
Iris pseudacorus

Famille des Iridacées
Photos
du
webmestre
et
croquis
botanique

Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus Iris des marais ou Iris faux acore ou Iris jaune - Iris pseudacorus
Photos : 40 - Tastoa - 05/2003, 64 - Lac d'Ayguelongue - 04/2001 et 08/2017, 64 - Pardies 05/2001 et 65 - Tourmalet - 08/2011
Croquis : Flora Batava (1828)

Floraison
J F M A M J J A S O N D

Observations
sur
le terrain

Document
Tela Botanica

Ecologie Flore des étangs, marais, rives, eaux Altitude : 0 à 800 m
Dans les Pyrénées : Espèce caractéristique du bord des eaux immobiles ou à courant lent en compagnie du Roseau commun, prairies et sous-bois humides, marécageux, fossés sur l'ensemble de la chaîne.
Description Référence : La Grande Flore Illustrée des Pyrénées
Belle plante vivace de taille moyenne ou assez élevée (peut dépasser 1m) à rhizome épais, ramifié, couvert de fibres, à feuilles dressées, assez larges, en forme de glaive.
Inflorescence rameuse avec 2 ou 3 fleurs par spathe. Les 3 division intérieures du périanthe sont plus courtes que les stigmates arqués avec 2 lobes relevés, ces derniers longuement dépassés par les 3 divisions extérieures largement déployées, infléchies vers le bas, mouchetées et veinées de noir sur un fond jaune lumineux.
Le fruit ovoïde avec 3 côtes renflées, est en pointe au sommet.
Divers Phytothérapie
Plante médicinale depuis des temps très reculés. A cause de son puissant effet purgatif, on l'employait pour soigner les "mauvaises humeurs", les toux et les convulsions. Le rhizome pulvérisé servait de tabac à priser; en cas de rhume de cerveau persistant, on recommandait d'inhaler du suc par les narines, ce qui provoque un violent éternuement. Aujourd'hui, du fait de son goût extrêmement acide, on n'utilise plus que très rarement l'iris jaune des marais, et l'on doit le faire uniquement sur ordonnance car il peut causer de violents vomissements et diarrhées.
Cette fiche vous est offerte par A Fleur de PAU, votre portail Nature du Sud-Ouest (et d'ailleurs !), à retrouver sur
http://www.afleurdepau.com/Flore/iridaceae/iris-pseudacorus pour des images en taille réelle.